Skip to content

notes, master innovation by design

Less is more

Pierre Damien Huyghe
http://pierredamienhuyghe.fr/

Professeur des universités, enseignant chercheur à l’niversité Paris Panthéon Sorbonne
Où il a créé un master recherche Design Media Technologie
formation de philosophe

Propositions qui ont une influence sur a pensée du design sûrement sur la pratique du design peut être.
Faire quelque chose qui est de l’ordre du concentré, comme une série de conférences, un cursus au sens strict, un cours comme le cours d’un fleuve … savoir où on va … savoir où il voudrait nous amener à réfléchir.

Découper en trois moments :
on va partir de loin pour revenir vers des attendus plus proches

le titre du cours : Inventions découvertes innovations

1. Apprendre à distinguer la notion d’invention et de découvertes
Histoire de la photographie, comme passage d’une technique de l’image à une autre,
de la technique picturale à la photographie

2. Les inventions peuvent tout à la fois rencontrer des intérêts économiques et des résistances culturels
D’autres cas de passage techniques : le passage du livre imprimé à l’écran informatique, le passage du téléphone portable au terminal mobile,
Les inventions peuvent tout à la fois rencontrer des intérêts économiques et des résistances culturels.
Venir parmi nous dans un certain brouillage
les inventions se glissent parmi nous, elle doivent être découvertes.
les inventions qui restent parmi nous et qui restent à découvrir.
Il faut du temps pour découvrir les inventions et il faut du temps pour qu’elles soient adopter sur leur mode authentique de novation.
Révéler l’invnetion dans son caractère novateur, c’est dans ce temps là qu ele design peut tout particulièrement créatif

3. La créativité, le design dans l’entreprise de production, c’est un facteur de tension.
montrer en regardant un organigramme très curieux, celui du Bauhaus, que la créativité du design suppose ou implique l’acceptation d’une logique de tension.
Discuter les éléments de cette tension là.

1.
Position un peu différente , dans une certaine mesure une oeuvre d’art vient faire exception, elle vient poser un problème à son concept même
« Ah c’est de l’art », les artistes ne sont pas là pour infirmer quelque chose.
Ce qui fait « cas » est intéressant, quelque chose qui chute, qui sort, qiu fait « cas ». Les trucs qui font exception aux catégories, au catégorisation.
cela s’appuie sur un cas, et donc si c’est pas systématiquement vrai alors ce n’est ua moins pas absurde.
Prenons un cas : Le cas qui l’intéresse est la photographie.
Comme un cas d’invention, la photographie est une invention.
Le brevet a été déposé in extremis par des français Daguerre et Niepce. Ils ne cherchaient pas tous les deux la même chose, et la date de l’invention est 1839.

On a su tout de suite que c’était intéressant.
Dispositif d’observation, Arago qui disait  retenez bien cette invention car elle va permettre de voir des choses que on ne voit pas à l’oeil nu
A fait de gros débat sur la façon dont il fallait l’appeler, par exemple Le dessin sans la main.
En rivalité avec un art, une technique dans la main, sans dessin.
C’est une invention qui n’a pas su trouver son nom au moment même où elle est priduite, ni d’ailleur s même son usage.
Ce que on sait c’est en 1859, Baudelaire rencontre au Salon. On présente au même titre que les peintres, on expose des photos. Certains photographes sont exposés comme des peintres avec la même position que les peintre. Baudelaire écrit un texte fameux : et qui se traduit sur une déclaration où il s’est trompé. Où il dit que il faut séparer les choses et où la photographie ce n’est pas de l’art.
Sépare alors le registre de l’art et celui de l’industrie. Chez Baudelaire c’est dit comme cela.

Industrieux et industriels
la photographie pour Baudelaire fait basculer du côté de l’industriel. Et donc la photographie doit servir, comme servante, les porjets, les intentions artistiques. Elle peut servir à la diffusion de l’oeuvre. Mais la photographie n’est pas posée comme création comme la peinture.

En 1931, Walter Benjamin publie un texte : Petite histoire de la photographie, et à la fin il mentionne l’analyse de Baudelaire en disant qu’il y a quelque chose que Baudelaire n’a pas vu. Il y a un retour critique sur la thèse de Baudelaire. Dans ce texte il y a l’expression très très étrange où Benjamin parle du déclin précoce de la photographie, en tant qu’art.
Cette expression : Déclin précoce … comme quelque chose peut être précocement dans le déclin ?
Lorsque elle a cessé de décliner qu’elle a commencé à être artistique.

Précisément l’hypothèse est que ce sont ces cas là qui va intéresser le design. Il faut qu’il y ait cette circonstance étrange.
Cela désigne : lorsque l’invention est arrivée, comment l’invention devient intéressante pour nous autres (les autres que les inventeurs)… Comment un objet acquiert une valeur culturelle, comment il entre dans la culture ou comment finalement nous en faisons culte , comment nous en prenons soin.
comment se fait il que nous n’oublions pas les inventions, comment il rentre dans la mémoire.
Comment c’est possible qu’il y ait une mémoire, c’est là quapparait le jeu économique et culture.

Le mot culture renvoie à un mot latin, colere, cultiver au sens du jardinage. et même trier au sens où le jardinier est celui qui garde les bonnes herbes et rejettent les meilleures, c’est l’enjeu du jardiange comme garder quelque chose.
Faire le tri entre le mémorable et le pas mémorable. Implique une critique. la culture c’est quelque chose de critique, il fait toujours du tri.
dans le colere, il y a du prendre soin, de avoir soucis de ceci plutôt que de cela.
pur que une culture soit vive, il faut qu’il pousse des choses nouvelles et donc de se poser la question de ce que on garde ou pas.
L’etre technicien c’est le fait que nous ne pouvons pas nous tenir dans le monde sans faire pousser des choses problématiques, et il faut tout un travail de culture pour faire le tri.
Accueillir ceci et du coup rejeter autre chose.
C’est très paradoxale car la situation est la suivante : quelques chose s’invente, quelque chose pousse que on avait jamais vu pousser, le système de valeur est un peu désarmé, mais on filtre par rapport à ce système de valeur. Elle date avant le système de l’invention.
Vous devez évaluer avec des valeurs anciennes, qui ne sont pas de l’époque de la poussée.
On peut a priori concevoir que il y a quelque chose qui pèse sur les inventions pour que elle soit retenue. Elles ne peuvent pas se présenter à nous dans leur nouveautés, elles ne peuvent se présenter et retenues par nous que dans la mesure où elles apparaissent que comme des choses comme étant déjà là.
Elles ne peuvent se présenter à nous au fond qu’à la condition qu’elles sont là et voilées. Il faut que elles avancent masquées.
Première explication du Déclin précoce : Pour que l’invention de la photo soit retenue, il fallait que on puisse l’interpréter uniquement  selon sa puissance réelle et donc que on puisse la comparer à la peinture. que on sait déjà trier, …
C’est une invention la photographie, elle est dans la chimie et dans l’articulation du dispositif optique et chimique. C’est une invention que nous avons retenue car il a fallu la mésentendre, et que elle décline dans cette mésentente pour que elle puisse ensuite exister authentiquement, sous son allure authentique parmi nous.

le même , mémoire imitation imaginaire même racine
le concept d’imitation, l’idée de mémoire , du déjà mémorisé qui est dans l’invention et qui la travaille de façons objective.

passer de mains en main, cf walter benjamin
puissance débordante, le déclin se trouve déborder

Niepce s’attendait à avoir de la couleur, et il a été surpris d’avoir du noir et blanc.

concurrencer du dessin pour s’épargner le temps et la maladresse.
ex. nature morte , Economie de la peine et du temps
la question du flou est intraitable en photographie, c’est l’ouverture.

la question du flou

un vieil art
un vieillard

la photographie a des effet de « relance », cela travaille, cela renouvelle d’autres technique à côté et des valeurs esthétiques aussi.

pourquoi nous avons retenu cela, pourquoi cela ne nous a pas glissé entre les mains.

Il y a un autre aspect, c’est le fait que c’était une technique économique dans une technique concurrentielle. les peintres qui faisaient des portraits se sont vus en concurrence et la photographie bénéficiait d’un avantage concurrentiel sur certains, sur la fabrique d’images ressemblantes, sur le plan technique (on risquait plus la bonne surprise, et l’étonnement) .
C’est un avantage : faire la même chose en mois de temps, alors on la fait à moindre coût. cela explique la réussite de la photo d’un point de vue économique.
Mais cela présuppose un malentendu sur la technique de la photographie.
Etre en concurrence : c’est pour faire la même chose

la concurrence présuppose que l’invention est mal entendue et en même temps préfigure l

L’intérêt économique de l’invention, qui e fait une valeur par qu’elle dévalorise, est que elle est mal comprise. Elle est prise dans un jeu concurrentiel dont il faut que elle se libère.
Une réelle invention, l’authentification de l’invention ne peut pas ne pas mettre mal à l’aise. Il y a un malentendu …

Distinction Puissance / Pouvoir
la puissance, la potentialité, cela renvoie à Aristote, la dynamique. La puissance désigne ce que peut être quelque chose. Quelque chose qui est de l’ordre du possible.
Le possible … il n’ y a s de possible que si il y a une pluralité de possibles.
Si il y a une seule route … le chemin est tracé et il n’y a pas de possible. Pour qu’il y ait du possible il faut que il y est un embranchement, il faut que il y ait une autre voie.
La puissance des objets : la photographie aura été un objet puissant, riche de possibilités, cela peut être des images d’une certains sorte ou d’autres.
Au sens philosophique de la puissance.
Le pouvoir c’est autre chose. On peut penser le pouvoir comme prise de pouvoir, une réduction de puissance dans une certaine mesure. L’orientation des possibilités dans un seul sens. le pouvoir suppose la fin du possible, le pouvoir a toujours du mal avec des changements

Dans la phase 1 de l’histoire de la photographie, le pouvoir économique contribue aux usages mais va avec une réduction de puissance de la photographie elle même. ce sont des images de une seule sorte.
Il y a la mainmise du pouvoir sur l’objet lui même.

Si le designer a pour tâche historique de « découvrir l’invention » repérer la puissance d’une poussée technique ou d’un objet… et ne peut pas se faire sans explications avec les valeurs établies dans la culture. et avec une tendance aux pouvoirs des dispositifs, la restriction des possibles.
Libérer la puissance d’une invention
la libérer des usages intéressants économiquement, dont elle ne peut pas ne pas suggérer l’avantage économique.

Authentique… autenticos désigne la parricide.
l’authentification c’est toujours un geste second.

Le devenir authentique ou déclin précoce… il y a quelque chose de difficile.
La photographie n’a pu que devenir authentique, et il a fallu que elle se débarrasse de la peinture, de tout un jeu d’intérêt et de tout un pouvoir.

Le designer est quelqu’un qui n’est pas secondaire, et qui est néanmoins second. ce n’est pas un créateur… ce n’est pas un original.

La responsabilité du design : sur le faire

Invention de la perspective

avec gutemberg, c’est la possibilité du livre
comment plier les feuilles, composer le fameux cahier pour les découpes.
Le livre est un objet, c’est une architecture au sens banal du mot. ce sont des volumes dans lesquels on peut se déplacer d’une façon plus au moins ordonnées d’avance par l’architecte.
ordonner un espace de telle manière que on y circule.
volume ouvert, pour se déplacer autrement
l’informatique , le succès du traitement de texte, les claviers qui datent des machines à écrire… imitation … nous sommes en train de découvrir la puissance de l’informatique. avec l’hyerlien
des architectures absolument ouvertes. On est dans la phase découverte de l’informatique même si l’invention a eu lieu il y a longtemps.
même trait historique que avec la photographie

de faire apparaître la modernité des modernisations, le travail des créateurs. les poussées modernisantes, qui montre l’écart entre ce qui va arriver et ce qu’il y avait.
Ex. Olympia de Manet, montre l’écart entre le mode de la peinture de Titien et le mode de la peinture de son époque.

Edition dans les menus d’informatique …
on aura découvert l’objet quand l’objet reviendra à nous sans rappel à cette ancienne technique.

rupture de paradigme: le Dyson
est un pulsateur, un ventilateur sans hélice… cela offre le même service que un ventilateur. objet inscrit dans la modernité. montre la distance entre l’ancien et le nouveau.

Il y a forcément un problème de langage avec les inventions.

un objet moderne est un objet franc, qui affranchit l’objet quant à sa nature.

poser la question du profitable avec la question des découvertes

qu’est ce que veut dire Industrie ?
création / croissance –> étymologie proche
la croissance générée par la création… mettre de la tension

La différence entre un appareil et une machine

Strie .. struere : ranger les choses par tranche … endo de l’intérieur
l’art au sens moderne, la peinture des modernes c’est une peinture qui s’est caractérisée techniquement par le désordre des couches des peintres modernes. La société industrielle c’est une société dans laquelle se trouve côte à côte des modes de production et l’art. un autre mode qui ne secrète pas de la même manière
nous sommes encore dans la tension entre l’art et l’industrie

L’industrie est productrice, elle fait paraître des trucs, des machins… qui n’avait pas paru jusque alors
et elle le fait selon une certaines méthode. on peut très bien imaginer
l’industrie peut être créatrice si elle accepte le voisinage avec l’art, pas forcément avec les artistes, c’est le rôle des designers.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :