Skip to content

notes, master innovation by design

Less is more

Pour prolonger le débat engagé à la suite du cours du 18 décembre sur le thème « Design Thinking », voici deux autres regards sur le sujet :

– un regard américain, celui d’un professeur en management, qui souligne l’intérêt du raisonnement du design, qu’il définit comme une « logique du possible » (abductive), aux côtés des raisonnements logiques classiques (déductifs et inductifs) :

« What is design thinking anyway ? », par Roger Martin, in The Design Observer Group : http://observatory.designobserver.com/entry.html?entry=11097

– un regard français, celui d’un philosophe et directeur de création, pour qui le design thinking est un « mythe utile » : 

« Le design comme ‘une chose qui pense' », par Stéphane Vial, in www.larevuedudesign.com : http://www.larevuedudesign.com/2010/12/03/le-design-comme-une-chose-qui-pense-stephane-vial/

Les commentaires suscités par ce dernier article me laissent rêveuse : un certain nombre de designers semblent en effet juger inutile de faire connaître et comprendre leur travail à des non-designers. L’autarcie seul salut du design ?

Du pain sur la planche en perspective…

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :